MaPrimeRénov’ : la nouvelle aide aux travaux à destination des ménages modestes

Depuis janvier 2020, le Crédit d’impôt Transition Énergétique est devenu “Ma prime Renov'”pour les ménages modestes. L’aide est désormais perçue au moment des travaux et non plus un an après. L’objectif de cette réforme est d’éviter une avance de frais aux foyers ayant de faibles revenus. Ils peuvent ainsi entreprendre plus facilement des travaux de rénovation dans leur logement. Les ménages les plus aisés sont quant à eux exclus du CITE. Nous allons voir plus en détails dans cet article le fonctionnement de cette nouvelle prime.

Ma “Prime Rénov” : une aide du Gouvernement pour encourager les travaux de rénovation

Entreprendre des travaux d’isolation ou de changement de chauffage dans son logement représente un coût important. De nombreux dispositifs d’aides existent pourtant pour alléger les dépenses mais ils sont souvent méconnus du grand public. La Prime Renov’ mise en place part l’Etat va permettre de simplifier les démarches. Grâce à la fusion des aides Habiter Mieux de l’Anah et du crédit d’impôt, un seul dossier devra être déposé. Les délais d’obtention seront également réduits.

La prime est lancée depuis le 1er janvier 2020 pour les foyers modestes. Ils pourront obtenir le versement de la prime dès la fin des travaux. Attention toutefois, le traitement des premiers dossiers déposés n’interviendra qu’à partir du mois d’avril. Il faudra donc être patient.

Les ménages de classe moyenne toucheront, quant à eux,un crédit d’impôt forfaitaire 1 an après le chantier (en 2021). Dans tous les cas, il faut être propriétaire occupant de son logement pour en bénéficier.

Les seuils de plafonds de revenus

MaPrimeRenov’ est forfaitaire en fonction du type de travaux réalisés et des revenus du ménage. Ces derniers sont classés en 4 types : très modestes, modestes, intermédiaires et les plus élevés.

Les plafonds de ressources en Ile de France

Nombre de personnes Très Modestes Modestes Revenus intermédiaires Revenus les plus élevés
1 20 593 € 25 068 € 27 706 € > à 27 706 €
2 30 225 € 36 792 € 44 124 € > à 44 124 €
3 36 297 € 44 188 € 50 281 € > à 50 281 €
4 42 381 € 51 597 € 56 438 € > à 56 438 €
5 48 488 € 59 026 € 68 752 € > à 68 752 €
6 81 066 € > à 81 066 €
Par personne supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 12 314 € /

Les plafonds de ressources en province

Nombre de personnes Très Modestes Modestes Revenus intermédiaires Revenus les plus élevés
1 14 879 € 19 074 € 27 706 € > à 27 706 €
2 21 760 € 27 896 € 44 124 € > à 44 124 €
3 26 170 € 33 547 € 50 281 € > à 50 281 €
4 30 572 € 39 192 € 56 438 € > à 56 438 €
5 34 993 € 44 860 € 68 752 € > à 68 752 €
6 81 066 € > à 81 066 €
Par personne supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 12 314 € /

Les travaux éligibles et le montant de l’aide

Vous trouverez ci-dessous le barème prévu par type d’appareil et de revenus.

Type d’appareil installé Ménages très modestes
(Prime Renov’)
Ménages modestes
(Prime Renov’)
Ménages aux revenus intermédiaires
(Prime CITE)
Ménages les plus aisés
Chaudière gaz Très Haute Performance 1 200 € 800 € 0 € 0 €
Pompe à chaleur air-eau 4 000 € 3 000 € 2 000€ 0 €
Chauffe-eau thermodynamique 1 200 € 800 € 400 € 0 €
Poêle à granulés 3 000 € 2 500 € 1 500€ 0 €
Chaudière à granulés 10 000 € 8 000 € 4 000€ 0 €
Dépose d’une cuve à fioul 1 200 € 800 € 400 € 0 €

Comment faire pour bénéficier de Ma Prime Rénov’ avec l’Anah en 2020 ?

L’État a confié l’attribution de cette nouvelle aide à l’Agence Nationale de l’Habitat. Après réception de votre devis, vous pourrez effectuer votre demande sur le site maprimerenov.gouv.fr. Il faudra vous munir de votre dernier avis d’imposition. Vous obtiendrez ensuite une réponse dans un délai de 15 jours. Celle-ci précisera le montant de la subvention à laquelle vous êtes éligible. Les travaux pourront alors commencer.

Pour recevoir le versement de la prime, il faudra transmettre votre facture via la plateforme en ligne à la fin du chantier.

La Prime est-elle cumulable avec d’autres aides ?

Il est possible de cumuler cette subvention avec d’autres dispositifs.

Cependant, le cumul total des aides ne pourra pas dépasser :
– 90% du montant du devis pour les foyers très modestes
– 75% pour les modestes

Vous devrez donc dans tous les cas vous acquitter d’une somme à payer. Vos travaux ne pourront pas être financés intégralement par le biais d’aides.

Voici la liste dont vous pouvez bénéficier en complément de la prime renov’. Attention, pour chacune d’elles, la demande doit être effectuée avant le début des travaux.

– la prime Coup de pouce : elle est versée par des organismes privés et liée aux certificats d’économies d’énergie. Son montant s’élève jusqu’à 5 400€ pour l’installation d’une PAC air/eau par exemple.

– l’éco-prêt à taux 0 : pour une seule action de travaux, il peut financer jusqu’à 10 000 € sans intérêts. La demande de financement doit être effectuée auprès de son établissement bancaire.

– La TVA réduite : certains travaux de rénovation énergétique permettent de bénéficier d’une TVA réduite à 5,5%

– Les aides des collectivités locales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *